| Accueil |Tome 12 |commentaire Tome1|commentaire Tome 2|commentaire Tome 3|commentaire Tome 4|commentaire Tome 5|commentaire Tome 6|commentaire Tome 7|commentaire Tome 8| |commentaire Tome 9|commentaire Tome 10|commentaire Tome 11| commentaire Tome 13| commentaire Tome 14| commentaire Tome 15| commentaire Tome 16| commentaire Tome 17| commentaire Tome 18|
Commentaires à propos du tome 12

bas

Etienne de Muret

d

L’Ermite que nous faisons apparaître au début de notre roman est Etienne de Muret, le fondateur de dl’ordre de Grandmont, qui vint s’installer dans les monts d’Ambazac, avant d’y être rejoint par des compagnons avec lesquels il fonda un nouvel ordre monastique qui naquit donc en Limousin. J'ai fait cependant arriver Etienne un peu tôt en Limousin, car il semble qu'il ne s'installa sur la colline de Muret qu'en 1076.

 

La croisade de Barbastro

Nous avons rapporté les différents épisodes de la campagne de Barbastro tels qu’ils sont connus. Guillaume d’Aquitaine commanda cette expédition, qui emprunta les routes précisées dans le livre. Barbastro serait tombé entre autre pour un problème d’approvisionnement en eau, nous n'avons donc pas totalement inventé cette histoire. Le massacre de quelques 50 000 Sarrazins s’est bien produit et la reprise de la ville par l’émir Hahmad, l’année suivante, fut encore l’occasion d’un grand massacre, cette fois-ci des Chrétiens. Cette expédition fut la première baptisée du nom de « croisade », prélude à ce que prêchera le pape Urbain quelques 30 ans plus tard.s
Il semble bien que le célèbre Cid, immortalisé par Corneille, était mercenaire chez les Sarrazins au moment de cette campagne. En tout cas il participa, dans les rangs des Infidèles, à la bataille de Graus où fut tué Ramire Ier d'Aragon.
Le jeu d’échecs que nous avons déjà rencontré dans un volume précédent, était bien une véritable passion dans le monde arabe. Comme énoncé dans le livre, les règles en étaient légèrement différentes chez les Chrétiens et les Musulmans, mais les champions de ce jeu étaient traités comme des princes à la cour des émirs.

La campagne du Maine

J’ai rapporté assez fidèlement la conquête du Maine réalisée par Guillaume. Après s’être entendus avec Guillaume, Gauthier de Mantes, le comte du Vexin, et Biote son épouse, moururent subitement d’une manière mystérieuse et probablement par empoisonnement. Il était donc tentant que je trouve une explication à cette étrange double mort. L’épisode des deux enfants qui pénètrent dans la forteresse de Mayenne et parviennent à y mettre le feu est également véridique, j’apporte juste une petite touche personnelle en précisant qu’ils s’appelaient Vladimir et Ingrid.

La cholécystectomie

Au moment où le roi Edouard le Confesseur était mourant en Angleterre, Guillaume de Normandie fut atteint d’un mal « de courte durée mais très grave » qui fit craindre pour sa vie. De là à imaginer qu’il s’agissait d’une cholécystite, il n’y avait qu’un pas (osé) que je n’ai pas hésité à franchir. Mais là où j’ai été vraiment culotté, c’est de prétendre que Jason ait pu faire une cholécystectomie en plein Moyen Age. Le premier succès avéré de cette opération ne survenant qu’à la fin du XIXème siècle, le 15 juin 1867, réalisée par un certain John Stough Bobbs, aux États-Unis. Cependant j’ai essayé d’imaginer ce qu’aurait pu être cette opération, entre les mains d’un chirurgien disposant des connaissances et des instruments du Moyen Age … probablement un vrai carnage … mais Jason, tout comme son père Jean, nous a habitué à toute sorte d’exploits, alors ne nous étonnons pas !

La comète de Halleyd

dLa comète de Golet dans notre livre n’est autre que la célèbre comète de Halley. Elle fut bien visible le 24 avril 1066 dans le ciel européen, elle est d’ailleurs parfaitement représentée sur la tapisserie de Bayeux. Les trois dernières visites de la comète de Halley remontent à 1835, 1910 et 1986 ; son prochain passage au périhélie devrait avoir lieu le 28 juillet 2061.

L’évènement marqua les contemporains qui interprétèrent naturellement ce phénomène extraordinaire de manière opposée de part et d’autre de la Manche. Golet, quant à lui, sut en tirer le maximum d’avantages.

La conquête de l’Angleterre par Guillaume

J’ai rapporté avec le plus de fidélité possible la genèse et la préparation de la conquête de l’Angleterre par Guillaume jusqu’à la bataille d’Hastings. Le séjour d’Harold en Normandie, sa captivité chez le comte de Ponthieu, son serment sur les reliques, sont zdes évènements véridiques, retracés entre autres sur la tapisserie de Bayeux et par les auteurs contemporains tels que Guillaume de Poitiers et Guillaume de Jumièges. La fixation que fit le duc Guillaume sur la girouette de Saint-Valery est également rapportée par les chroniqueurs, ainsi que son petit déjeuner sur la Mora en attendant le reste de la flotte, et sa chute en posant le pied en Angleterre.
Erwin, Morcar et Edith n’étaient pas les enfants bâtards ou fictifs d’Aelfgar, mais ses véritables rejetons tout ce qu’il y a de plus légitimes. S’ils épaulèrent Harold dans sa lutte contre Harald Hardrada, ils ne l’accompagnèrent pas à Hastings, car ils se méfiaient de la puissante famille Godwinson. Les lieux, le déroulement et les effectifs des batailles sont ceux qu’admettent habituellement les historiens.
dHarold serait bien mort d’une flèche dans l’œil dont on ne connait pas l’origine, le seigneur de Châlus devait donc remplir cette case manquante de l’histoire. Il semble bien que quatre chevaliers normands réussirent à franchir la ligne des Housecarls, mais je ne jurerais pas qu’ils s’appelaient Lou-Leif, Igor, Guy-Lou et Lou. Enfin il est vrai que Guillaume et ses hommes, exténués par cette mémorable journée, poussèrent les cadavres pour faire un peu de place et dormirent à même le sol, sur le champ de bataille.

 

e

Le site de la bataille, avec Battle Abbey, construite par Guillaume au sommet de la colline de Senlac pour célébrer la victoire

haut