|Accueil|Tome 2|commentaire Tome1|commentaire Tome2|commentaire Tome 3|commentaire Tome 4|commentaire Tome 5|commentaire Tome 6|commentaire Tome 7|commentaire Tome 8|commentaire Tome 9|commentaire Tome 10|commentaire Tome 11|commentaire Tome 12| commentaire Tome 13| commentaire Tome 14| commentaire Tome 15| commentaire Tome 17| commentaire Tome 18|
Commentaires à propos du tome 16

bas

Affaires Françaises

aIl semble que l’enlèvement de Bertrade se fit à sa propre initiative et que ce soit bien elle qui sollicita le roi. Yves de Chartres fut l’évêque Français qui s’insurgea le plus contre le mariage de Philippe et Bertrade et le roi le fit emprisonner à Chartres pour cela. Il fut libéré sur ordre du pape et non pas par nos héros, comme nous le racontons dans le livre. Le roi de France fut excommunié au concile d’Autun, bien qu’une partie de son clergé l’ait soutenu dans son mariage adultérin. Le pape confirma cette sanction à Clermont.

Affaires Anglaises

aJe rapporte assez fidèlement les luttes entres les trois fils de Guillaume le conquérant. L’homosexualité de Guillaume le Roux est un fait avéré. La mort de Malcolm Canmore reste assez mystérieuse. Il semble qu’il se soit fait assassiner alors qu’il regagnait ses terres après la bataille d'Alnwick, avec Edouard, son fils aîné. Son épouse est décédée  trois jours plus tard, sans qu’on en sache la raison et s’il y avait un lien entre ces deux décès. La reine Marguerite d'Ecosse, la soeur d'Edgar Aetheling, fut canonisée au 13ème siècle. Malcolm eut bien un fils du nom d’Ethelred, dont j’ai totalement romancé la vie, et il n’eut pas de fille du nom de Marguerite.

Affaires Byzantine

Le basileus a bien acheté l’alliance des Coumans au cours d’un grand festin qualifié de « mémorable » par les chroniqueurs. Les Petchenègues furent presque complètement éradiqués à la bataille du Lebounion. Les rares survivants furent enrôlés comme mercenaires par Alexis. Sa politique vis-à-vis des Turcs fut faite d’intrigues, lui évitant l’invasion qui semblait pourtant imminente par les troupes de Zachas qui s’était entendu avec les Petechenègues. Les assassinats des chefs Turcs ont été rapportés fidèlement dans le livre.

Affaires de la papauté

Conrad trahit son père, l’empereur Henri, épousant la cause du pape Urbain et de Mathilde de Toscane, comme nous le décrivons. L’antipape Clément fut chassé de Rome une nouvelle fois. Welf II et Mathilde se séparèrent peu de temps après leur mariage, sans qu’un quelconque Ulrich n’ait influencé le jeune homme.
Je décris le pape, prêchant la croisade en Italie puis en France, tel que les choses se sont déroulées. Le concile de Clermont fut le grand appel à la croisade d’Urbain et il est le principal élément déclencheur de la première croisade.
L’évêque Humbauld fut un imposteur qui falsifia une bulle pontificale pour être nommé à Limoges. Il fut démasqué lors du passage du pape Urbain dans la ville, en décembre 1095.

Médecine

La fièvre puerpérale, qui va emporter Mahaud, était un mal redoutable qui a décimé les femmes en couche pendant des siècles. aC’est en observant la différence de mortalité entre une salle gérée par les sages-femmes et une autre salle, gérée par des médecins qui faisaient des autopsies avant d’examiner les patientes, que Semmelweis découvrit l’asepsie à la fin du XIXème siècle, quelques années avant que Pasteur ne découvre les bactéries, et ne donne un nom à ces « miasmes ». Ainsi nos héros sont-ils quelque peu en avance (de huit siècles) dans leurs découvertes, mais les médecins de la famille nous ont habitués à ce genre d’exploit !
aLa trisomie 21, dont est atteint le petit Richard, l’enfant de Mahaud, ne sera reconnue et identifiée qu’à la fin du XIXème siècle par l’anglais Down, qui décrira des enfants aux traits « mongoloïdes », d’où le nom de « mongoliens » donné aux patients atteints de cette anomalie chromosomique. Le principal facteur de risque de cette affection est l’âge maternel avancé. Naturellement ce genre d’anomalie existait au moyen-âge, mais elle n’a pas été particulièrement identifiée et décrite au sein des nombreuses maladies qui touchaient les enfants à cette époque. Seule la sagacité de Tristan a permis de noter cette particularité de certains enfants atteints de retard mental.

haut